Je ne suis pas l'heureux gardeur

 

Regarde, mon cur ! Regarde le regardeur de tableau. On dit que c'est lui qui par sa passion de regardeur produit le tableau. Il est transi devant un tableau blanc, tout en regardant le tableau, il a aussi son regard oblique, il regarde à deux fois, il regarde si on le regarde regarder. C'est sa deuxième passion : être un regardeur regardé. Il a d'autres passions encore, je le sais bien mon cur, nous en parlerons plus tard.

Devant le tableau blanc, il fait mine d'hésiter, c'est de bon ton aujourd'hui d'être un hésitant, " je ne sais plus que penser " est le lieu commun le mieux porté. Il est communément admis que le tableau blanc soit l'un des multiples avatars du gel. Si je tremble devant le tableau blanc dit le regardeur, est-ce à cause du froid qui rentre ou à cause de la chaleur qui s'en va ?

Quand il est devant son miroir, le regardeur pense qu'il est aussi un producteur de reflets. Il a des amis qui souffrent de n'être que des producteurs de reflets ; certains ne pouvant supporter la douleur en sont venus aux pires extrémités. Lui, il tient bon, il décrit ce qu'il voit, on le voit décrire, tout est bien.

Regarde mon cur, le regardeur a profité d'un moment d'inattention du gardien

( comment ne deviennent-ils pas fous ces gardiens à rouiller près des magies de ce tableau). Le regardeur a gratté le tableau, regarde mon cur, il s'était laissé pousser des griffes. Avec toute sa passion, le regardeur a mis son grain de sel, il a écrit :

Il y a une ombre au tableau. Regarde comme c'est joli l'art en marche !

Viens mon cur, il se fait tard, demain nous irons voir les moustaches de la joconde.

retour vers ensemble

portrait précédent

HHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH

portrait suivant


musées

mises en boîte

reliefs de livres

derniers travaux

parcours

contact

liens

aaaaaaaaaaaaaaaa

aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

 

aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

 

aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

 

 

aaaaaaaaaaaaaa

aaaaaaaaaaaaaaaa

a

aaaaaaaaaaa