J'essaie celui que j'étais

 

J'essaie la peau de celui que j'étais avant la grande glaciation. Je ne pourrai jamais rentrer dans ce phénomène ! Imaginez : des jambes qui font avancer un homme alors que la trace de son passage s'affiche comme une série de cercles plus ou moins concentriques, des bras rompus à la façon d'applaudir des manchots, un sourire de canard et au-dessus de tout ça, une tignasse d'et cætera qu'aucune idée nouvelle n'a pu défriser. Vu l'air du temps ce cur tirait vers le rouge ; l'âme bien que niée ne manquait pas de bile. Comme tous les enflants de l'époque : des fesses de putti libres de toute culotte, une queue luisante de cons promis, un nez sans marque de verre car l'on ne humait pas avant de boire. Rien qu'à passer la main sur ce visage j'en revois les yeux amoureux et les paupières de Spinoziste à jamais débutant. D'autres astres étincelaient comme moi dans ce ciel évidé donnant à qui passait baiser ou accolade. Chère peau te souviens-tu de ce qu'il y avait d'autre sinon le baiser ou l'accolade avant que les astres ne deviennent désastres ?

Il fait si froid ; même cette peau entièrement d'époque ne pourra me réchauffer. Allez courage ! Habille--toi, cas malade on dit que la glaciation prend fin ; les plus transis n'entrent-ils pas en résistrances au seul murmure que le vaudou est toujours Debord ?

 

retour vers ensemble

portrportrait précédent

 ait précédent

HHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH

portrait suivant


musées

mises en boîte

reliefs de livres

derniers travaux

parcours

contact

liens

aaaaaaaaaaaaaaaa

aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

 

aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

 

aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

 

 

aaaaaaaaaaaaaa

aaaaaaaaaaaaaaaa

a

aaaaaaaaaaa